• Dico
  • Rimes
  • Textes
  • Phrases
  • Profils
  • Tout
×
Recherche avancée
?
+
×

Rercherchez aussi dans :

  • Anagrammes
  • Terminaison

Vous êtes complètement perdu(e) sur ce site ? Lisez ceci.

🏠 Textes de Jean-Mi
Textes hors-recueil
149. attente
150. hantise
Jean-Mi
Afficher l'illustration
attente

attente

Gare Montparnasse. 0 h 40. On attend. On a froid, mais pas assez : le frisson ne se propage pas au-delà de la peau.

Un homme ivre racle un vieux fond de chanson ; il trébuche, sa main s’agite, tente vainement d’enrouler sa ligne de vie dans l’encoche d’un yo-yo invisible.

On n’est pas ivre, on ne sait pas quoi racler. La main ne croit pas en ses lignes.

La paume sur le front ne palpe que l’étanchéité des mondes.

Rajouter un lien

vers un autre texte texteBook
vers une page web
vers un mot du dico
Mini description : (explique la présence de ce lien sur ce texte)

Ce texte figure dans la sélection de Azile , dahliane , Lenore et On'X

Commentaires (7)

christanil
Posté par
le 28/07/2010
Vivement que le train arrive, j'ai l'impression de plonger dans le néant.
lotuus
Posté par
le 28/07/2010
le train= l'occasion (< le temps)
l'attente= le temps
l'homme îvre= peut vivre
les autres= néant= ne s'accorde rien

Voilà comment j'ai voulu comprendre... J'aime beaucoup ce texte.
dahliane
Posté par
le 28/07/2010
yo-yo et ligne de vie.
Merci.
Posté par
le 28/07/2010


une belle phrase:"La paume sur le front ne palpe que l’étanchéité des mondes"
une autre attente en répons.Bien modeste haiku:
Sur un quai de gare
Un voyageur et son livre
Valise des mots

amicalement

Marie Jeanne
Hypolaïs Polyglotte
le 28/07/2010
Cela m'évoque...
l'amertume qui naît l'été du contraste entre notre euphorie de partir en vacances vers du nouveau, joie liée au simple lieu de la gare, et d'y croiser leurs habitants habituels, la valise et la joie vides en vacance, en transit permanent, dans leur quotidien désoeuvré en déraillement. Il n'y a pas loin que l'on s'y attache aussi un jour définitivement à ce banc de gare d'où l'on peut partir ou ne jamais revenir ou bien rester ainsi entre deux portes, ne pas choisir d'aller, choisir la route immobile. Se démobiliser l'envie.
EnfantdeNovembre
Posté par
le 29/08/2010
A force de croiser Montparnasse comme point d'articulation à mes voyages, impression d'avoir attendu avec vous, avec lui, ce musicien... dans l'intimité de nos partitions échangées...
On'X
Posté par
le 31/03/2011
Vos écrits échappent parfois à la compréhension, jamais à l'imagination ni aux émotions.
Ajouter un commentaire

Quoi de beau
sur texteBook ?

crisix a publié le texte C'est là l'Homme.26/11/2020
crisix a publié le bout-rimé C'est là l'Homme.26/11/2020
CcilNina a proposé des bouts-rimés : Bout-rimé : glaner - demain - venin - damer .20/11/2020
addictionnaire a rassemblé des citations pour Marcovaldo.19/11/2020
MarionLubreac aime lire John KEATS.23/09/2020
Boniface a sélectionné le texte Quoi !.27/07/2020
voir toute l'activité

Et sur le reste du site …

crisix a joué la partie #1990.26/11/2020
Bienvenue Sov !26/11/2020
NathanA déteste le mot FORT.18/11/2020
NathanA aime le mot POSSIBLE.18/11/2020
crisix a commenté la partie #1987.09/11/2020
netymologie a commenté le mot BROKEUR.28/10/2020
?
Retrouvez eXionnaire
sur Facebook

Conception du site :

nüweb - sites écologiques