• Dico
  • Rimes
  • Textes
  • Phrases
  • Profils
  • Tout
×
Recherche avancée
?
+
×

Rercherchez aussi dans :

  • Anagrammes
  • Terminaison

Vous êtes complètement perdu(e) sur ce site ? Lisez ceci.

🏠 Textes de Lily
3. Il s'appelait Souffrance.
Lily
Par Lily
Un exemple parfait de sublimation.
Afficher l'illustration
Il s'appelait Souffrance.

Il s'appelait Souffrance.

La nourrice avance pas à pas,

Portant ce bébé mort dans ses bras,

Ses yeux sont ouverts mais il ne remue pas

Et la nourrice... cria..!

La mère décédée il y a bien longtemps,

A donné naissance à un enfant mort-vivant,

Il naquit d'une femme morte depuis trois jours,

Foetus sans vrai corps, quatre membres trop courts...

Il s'appelait Souffrance.

Contre toute attente il a grandi.

Remplissant vite son jeune crâne dégarni.

Il se gava de multiples connaissances,

Un petit génie diabolique, ce Souffrance.

Souffrance se fit une place,

Dans la société d'aujourd'hui.

Ayant étudié à fond la race

Des Hommes, il avait tout compris.

Ainsi lentement il s'insinua

Dans le moindre petit esprit,

Du jeune vigoureux au vieux rabougri.

Et son règne commença.

Souffrance se voyait

Dans les yeux révulsés d'un drogué,

Dans la blessure ensanglantée

D'une jeune femme violemment agressée.

Il en rendit fou plus d'un !

Frappant avec délice là où ça fait mal.

Mais Souffrance s'amusait en vain,

Car Souffrance... souffrait.

Un mal incurable le rongeait,

Depuis sa naissance, délaissé,

Souffrance, inconsciemment, l'avait cultivé :

L'abandon par sa mère, par la société.

Ainsi Être diabolique, est-ce de ta faute

Si tu es devenu ce que tu es aujourd'hui ?

Alors Souffrance, est-ce vraiment de ta faute ?

Si tu veux rendre ce qu'elle t'a donné, ta vie...

Alors...

VAS-Y !

Rajouter un lien

vers un autre texte texteBook
vers une page web
vers un mot du dico
Mini description : (explique la présence de ce lien sur ce texte)

Commentaires (5)

hélène
Posté par
le 06/08/2010
Si tu as lu "Le Parfum" de Suskind (ce dont je ne doute pas), ton personnage Souffrance me fait penser à son héroïne...Le poème est réussi puisqu'il dégage cette sensation de mal être mais aussi de voyeurisme malsain, il est vrai, mais la souffrance, elle, est parfois saine.
Lily
Posté par
le 08/08/2010
J'ai adoré ce livre :D C'est vrai qu'on peut un peu comparer Grenouille à ce personnage nommé Souffrance. Il est sain de souffrir dans certains cas, c'est vrai, mais ici je parle de la souffrance perverse et justement malsaine.
Merci 😊
lotuus
Posté par
le 17/08/2010
oui, je pensais aussi à "Le Parfum"... c'est dingue ce que tu traduis bien l'atmosphère malsaine: j'aime!
pamee_de_la_chatte
Posté par
le 29/08/2010
j'ai envie de dire quelque chose...
Le tout est d'essayer de ne pas se complaire dans la douleur (tentation permanente!!) , dangereux nombrilisme et masochisme alors qu'on a tant à gagner à donner, à partager au moins la souffrance et se souvenir qu'on est tous dans le même bateau, condition humaine commune à 6 milliards d'être souffrant plus dans des régions que d'autres... et culpabiliser en plus d'être occidental, dans le confort où l'on peut se plaindre quand même ! C'est que la nourriture n'est pas que celle du corps, c'est que plus le petit homme en a, plus il en veut... l'humain est un ogre qui se bouffe le bras quand il attaque son miroir, l'autre, le toi et le moi.

"Bienvenue au club" on peut dire !
L'écriture est peut-être cette chance qui nous permet de répandre le pus qui stagne dans notre lymphe pure...

Pamée d'admiration.
Lily
Posté par
le 31/08/2010
Cf Le meilleur des mondes
"Of course it does. Actual happiness always looks pretty squalid in comparison with the over-compensations for misery.[...] And being contented has none of the glamour of a good fight against misfortune, none of the picturesqueness of a struggle with temptation, or a fatal overthrow by passion or doubt. Happiness is never grand."

Je n'ai pas aimé le livre, mais j'ai retenu ce passage. Il est si vrai 😊 Le bonheur n'est jamais grandiose, et la nature humaine est perverse. L'Homme aime se complaire dans son malheur, se plaindre et se faire plaindre au lieu d'aller de l'avant.
Moi qui n'aime pas ça, je charge ma plume de le faire à ma place. ^^
Ajouter un commentaire

Quoi de beau
sur texteBook ?

Une Cavalière Libre Comme L'Ai a publié le texte Liberté.04/08/2020
addictionnaire a rassemblé des citations pour Viens avec ton cierge.01/08/2020
Boniface a sélectionné le texte Quoi !.27/07/2020
Aurèle a répondu au sujet Les types de vers.12/03/2020
rafi_sionado a commenté le texte Funérailles pour une vache morte.13/01/2020
voir toute l'activité

Et sur le reste du site …

laviger a joué la partie #1993.21/09/2020
Eddy Cyclope a défini le mot MEMBRURE.21/09/2020
Eddy Cyclope a commenté le mot SIRENIEN.20/09/2020
Bienvenue Aina !13/09/2020
addictionnaire a rajouté le mot °NECRONYME°.13/09/2020
Une Cavalière Libre Comme L'Ai déteste le mot VIOL.04/08/2020
?
Retrouvez eXionnaire
sur Facebook

Conception du site :

nüweb - sites écologiques