• Dico
  • Rimes
  • Textes
  • Phrases
  • Profils
  • Tout
×
Recherche avancée
?
+
×

Rercherchez aussi dans :

  • Anagrammes
  • Terminaison

Vous êtes complètement perdu(e) sur ce site ? Lisez ceci.

🏠 > texteBook > Textes de Charles Cros >
Textes hors-recueil
1. Moi, je vis la vie à côté

Texte daté de 1908
Tiré du Collier des griffes

Moi, je vis la vie à côté

Moi, je vis la vie à côté,

Pleurant alors que c'est la fête.

Les gens disent : « Comme il est bête ! »

En somme, je suis mal coté.

J'allume du feu dans l'été,

Dans l'usine je suis poète ;

Pour les pitres je fais la quête.

Qu'importe ! J'aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,

Beauté des vers, beauté des flammes,

Beauté du bien, beauté du mal.

J'ai trop étudié les choses ;

Le temps marche d'un pas normal ;

Des roses, des roses, des roses !

Rajouter un lien

vers un autre texte texteBook
vers une page web
vers un mot du dico
Mini description : (explique la présence de ce lien sur ce texte)

Commentaires

image manquante
Posté par
le 21/04/2012
Puisque pour ce sujet, je crois que nous pouvons débattre et nous lâcher :
Pour la forme :
Donc, voilà le véritable sonnet : deux quatrains, suivis de deux tercets (Jusqu'à il y a deux jours, tous les poèmes que j'ai faits, formés seulement de plusieurs quatrains, je les ai signalés dans l'édition comme étant des sonnets), j'ai compris aujourd'hui que, alors ce sont des pantoums - pourtant j'avais navigué sur le site, mais je n'étais pas tombé sur la pages des strophes.
https://www.forum.exionnaire.com/poesie-types-de-strophes-3693
Tout le poème est composé de rimes riches.
Mais je remarque dans les deux tercets, que le premier est en AAB et le second en ABA.
C'est donc possible de ne pas prendre la même forme ? Est-ce parce que « flamme » du second tercet, rime avec « mal » du premier ?

Pour le fond :
La première strophe semble vouloir dire que le poète est incompris et malheureux, mais en fait la suite démontre, que même s'il est incompris, il se complaît dans sa forme de solitude, ce qui lui importe, c'est la beauté.

Me corriger, si j'interprète mal, serait bienvenu et gentil.
Hypolaïs Polyglotte
le 25/04/2012
interpréter? corriger ?
pour Evelyne :
Crois-tu qu'il y a une vérité dans un poème? Certes on ne doit pas faire de contre-sens, sans doute que les spécialistes de Charles Cros peuvent dire ce qui est contraire à la pensée de l'auteur parce qu'ils ont une vision d'ensemble de son oeuvre... mais nous, on le rencontre, et cette rencontre, c'est de l'ordre de l'intime, c'est notre relation -de nous au texte- ... qui peut dire qu'on a raison ou tort dans nos relations affectives ?

Ce que j'aime à chercher, c'est "Des roses!" répété ...
Moi je ne peux pas m'empêcher de penser à Mallarmé et à son constat -frustrant- de l'absence de "toute rose" quand il prononce le mot "rose"... Est-ce que le poète répète ici "des roses" comme pour en faire apparaître autant qu'il en nomme? Est-ce pour montrer une sorte d'euphorie (le temps passe... a-t-il vu, goûté à assez de roses?) ? Pour exprimer une avidité de beauté ? Pour exprimer une aporie : désir insatiable de beauté mais la mort qui arrive, inéluctable ..? Est-ce parce qu'il est comme ivre, entêté par la répétition, comme fou de toute la beauté à voir dans toute chose ?

Moi, j'ai mis ce texte en rapport avec "Le parti pris des choses" puisque Charles Cros dit "Avoir trop étudié les choses" ... mais la rose n'est pas encore assez banale pour Ponge (c'est plutôt du Ronsard !) qui a préféré les huîtres, pains et autres cageots ...
J'aime bien la langue simple et fraîche de ce poème accessible à tous, même aux ados... "beauté du mal", c'est vrai qu'après Beaudelaire, ça fait cliché, mais eux, ils ne le savent pas à 14 ans! J'aime bien le "En somme, je suis mal côté" parce que cela parle aux adolescents qui se sentent un peu exclus, en marge pour des raisons multiples et variées. Ce poète qui cultive sa différence, en fait sa fierté et le dit , c'est puissant et beau pour les ados.

Alors, j'ai cliqué sur "J'aime" !
image manquante
Posté par
le 25/04/2012
Hypo,
Je n'ai pas vraiment disserté sur le fond. J'ai résumé brièvement de ce que l'impression du poème me laissait, sans chercher à me reporter à la personnalité et à l'œuvre de Charles Cros, que j'avoue ne pas connaître dans son œuvre. (A part, le fameux poème : Le Hareng Saur) Maintenant pour répondre à votre question : « Est-ce qu'il y a une vérité dans un poème ? »
Je pense que chacun aura une réponse ici, selon la façon dont il écrit ses poèmes.
-Si l'écriture a recours à de la pure et totale imagination (ce qui est un peu difficile) la question peut se poser ;
-Mais comme ce que nous écrivons est je, crois empreint ne serait-ce que d'un petit quelque chose de nous, nos connaissances, nos expériences, nos sensibilités, etc.... Alors, oui, nous pouvons envisager que dans un poème, il y a une part de vérité. Au moins, la vérité de celui qui écrit ?

Parce que disserter sur la vérité ce serait le cas de dire : « c'est un vrai poème » Qui la détient d'ailleurs ?

Maintenant en dire davantage, que dans mon premier commentaire, il faudrait bien connaître le « bonhomme », son environnement, sa vie, son œuvre. C'est vrai, c'est une œuvre de l'intime.

Nous savons qu'il a été méconnu ? face aux célèbres « poètes maudits » Nous savons aussi que c'était un scientifique. Ce n'est pas ce que Wikipédia pourrait en dire de plus qui nous le ferait mieux comprendre, si nous ne l'avons pas lu.

Je me pose aujourd'hui la question moi-même, pourquoi, je ne l'ai pas lu ? Peut-être que le surréalisme poussé, de « Hareng Saur », ne m'a pas emballée, sur le moment.

Tout au plus : Le titre « Je vis la vie à côté », me semble très symptomatique pour une personne ayant eu deux activités créatrices, mais divergentes, le fait de n'avoir pas été reconnu comme Verlaine, Rimbaud , en même temps : un constat amer pour lui, peut-être ? Mais Je ne parle donc que du poème et je reste sur ma première impression, y ajoutant, en le relisant, qu'il a l'air de faire preuve de rancœur et de cynisme en plus. Il se rabat sur la beauté, en toutes choses, symbolisée, de manière itérative par ce qui la représente le plus : La rose.

Je comprends votre soif de vouloir en disserter plus profondément, j'apprécie d'ailleurs. Il faudrait pour cela, quelqu'un du site, connaissant bien Charles Cros.
Ajouter un commentaire
Retrouvez eXionnaire
sur Facebook

Quoi de beau
sur texteBook ?

33franck a rimé sur Murs des rimes croisées 2.Il y a 1 mois
addictionnaire a rassemblé des citations pour Histoire d'O.Il y a 1 mois
L'autre a répondu au sujet Les types de vers.Il y a 3 mois
crisix a publié le texte Fuyantes.Il y a 3 mois
lisachdl a publié le bout-rimé Bouts-rimés .Il y a 3 mois
Sandrine a commenté le texte Chrysocolle.Il y a 4 mois
voir toute l'activité

Et sur le reste du site …

fifi8888 a joué la partie #693.Il y a 41 minutes
Bienvenue jean-pol !Il y a 4 heures
FABIO a répondu au sujet Faut-il mettre les accents sur les majuscules ?.Il y a 1 semaine
crisix a commenté la partie Mercredi 29 août 2018.Il y a 2 semaines
Club du Bouscat a publié la partie Mercredi 29 août 2018.Il y a 2 semaines
hugo11 déteste le mot FAQ.Il y a 1 mois
MarionLubreac aime le mot COMPLICITE.Il y a 1 mois
?

Conception du site :

nüweb - sites écologiques