• Dico
  • Rimes
  • Textes
  • Phrases
  • Profils
  • Tout
×
Recherche avancée
?
+
×

Rercherchez aussi dans :

  • Anagrammes
  • Terminaison

Vous êtes complètement perdu(e) sur ce site ? Lisez ceci.

🏠 > texteBook > Textes de ELYSE >
Textes hors-recueil
26. Le voyage ( Haïbun) essai de poésie japonaise

Par ELYSE
Le haïbun, une prose poétique entremêlée de haïku que nous devons à Bashô.

Le haibun nait au Japon au XVII° siècle avec les écrits du maître de haïku Matsuo Bashô. L’exemple le plus connu est l’ouvrage « Oku no Hosomichi » (ou « La sente étroite du bout du monde »), considéré comme un journal de notes de voyage. En fait ces compositions incluent des récits du voyage, mais également des scènes  de la vie quotidiennes sous formes de croquis,  des paysages, des événements particuliers…

Il est une forme littéraire antérieure au haibun, le tanka prose, qui  lui ressemble en bien des points, et, il est fort possible que Bashô à l’instar du haïku vis à vis du tanka, ait fait évoluer le tanka prose en haibun.

Un haibun s’attache à la description d’une scène ou d’un moment privilégié, description qui peut incorporer de la fiction ou du rêve. Généralement il entretient un climat ambigu délibéré afin de permettre au lecteur d’échafauder ses propres représentations, de solliciter sa propre imagination.

Il comporte un plusieurs paragraphes rédigés en prose, associé(s) à un ou plusieurs haïkus. Haïku et prose doivent constituer un tout harmonieux sans que pour autant il y ait phénomène de redondance.

Le voyage ( Haïbun) essai de poésie japonaise

Dans ce sentier caillouteux, aux arbres cathédrales, dont les voûtes bruissantes laissaient passer des tâches de soleil, nous cheminions sans compter nos pas, jusqu'à ce que la fatigue nous gagne

L'âne gris, bâté,

Semblant plier sous la charge,

Trottinait devant.

Ce voyage nous n'avions pas prévu de le faire en cette saison, car le chemin était long et les nuits d'automne blanches de givre

Le ciel porcelaine

D'une laiteuse couleur

Gommait l'horizon.

Quand reviendrons nous dans le petit village, perché sur les hauteurs, et si bien caché qu'on le croyait invisible ?

Les forts vents d'octobre

En déshabillant les arbres

Découvraient le bourg,

Les moulins à prière, tournaient dans la paix du soir, appelant les fidèles à l'ashram, où les attendaient les moines en robes safran

Les enfants jouaient

Et valeureux s'affrontaient

Avec leurs chevaux.

Soudain, de monts en monts, la plainte des instrument, taillés dans la corne, déchira la paix qui régnait en cette fin de jour. Les ennemis venaient de franchir la passe sacrée des crêtes qui nous protégeaient de leur invasion

Villages en feu

Leurs sanctuaires détruits

Tragique vision.

Nous revenions des champs, avec le troupeau, et les petits lamas nés la nuit dernière.Lorsque nous arrivâmes, près du chemin des offrandes, les banderoles de prières, tourbillonnaient.

Tout était désert

Et dans un mortel silence

Les vautours planaient.

Rajouter un lien

vers un autre texte texteBook
vers une page web
vers un mot du dico
Mini description : (explique la présence de ce lien sur ce texte)

Ce texte figure dans la sélection de Anne-Marie Lejeune , clem's et hélène (absolument féérique)

Commentaires

image manquante
Posté par
le 27/10/2011
superbe je ne connaissai pas cette forme , je vais m'y essayer
merci de l'avoir partager
hélène
Posté par
le 28/10/2011
Merci Elyse pour cette présentation et merci surtout pour cet essai que je trouve réussi de main de maître. Bravo !
AYSLANE
Posté par
le 28/10/2011
En effet, très jolie forme très bien mise en valeur !!
On'X
Posté par
le 28/10/2011
Un beau voyage, à tout point de vue, nonobstant la fin tragique.
image manquante
Posté par
le 28/10/2011
C'est plus qu'un essai ...
C'est un aboutissement dés le commencement et jusqu'à la fin ...
Pour moi aussi, voici une forme que je ne connaissais pas.
Maintenant, beaucoup de français aiment le Japon et c'est fort bien ainsi car les japonais adulent la France.
Ils sont ailleurs ... dans d'autres sphères ... avec les dieux ... rêvant aux cieux ...
Nous sommes des miroirs ...
Loup gris
Posté par
le 16/06/2012
j'avais lu cet Haïbun, et je l'avais trouvé magnifique, l'ayant commenté, l'oubli de le poster me l'a fait relire à nouveau. Je ne l'ai que mieux apprécié et me permets de vous dire bravo!
Ajouter un commentaire
Retrouvez eXionnaire
sur Facebook

Quoi de beau
sur texteBook ?

Nid Ô a publié le texte Mon Amour.Il y a 1 jour
Roland KOVENON a commenté le texte Comme font les nuages.Il y a 1 semaine
addictionnaire a rassemblé des citations pour Les cerfs-volants.Il y a 1 semaine
noël a sélectionné le texte Tourner la page.Il y a 2 semaines
noémie a répondu au sujet L'organisation des rimes.Il y a 1 mois
rémi888 a rimé sur Le mur d'Alexandre (hein!).Il y a 6 mois
TexTaz a lancé le sujet Textes récemment sélectionnés.Il y a 7 mois
voir toute l'activité

Et sur le reste du site …

glomerule a joué la partie A10 27112019 P7et8J 18h.Il y a 6 heures
Bienvenue angeelus !Il y a 3 jours
nadou déteste le mot HAIR.Il y a 6 jours
Guetapens a publié la partie A10 27112019 P7et8J 18h.Il y a 1 semaine
addictionnaire a lancé le sujet Les cerfs-volants.Il y a 1 semaine
addictionnaire a rajouté le mot °NEOCALEDONIEN°.Il y a 2 semaines
Aa a répondu au sujet mot pour "mini nuage" créé par le souffle ?.Il y a 3 semaines
?
Derniers mots rajoutés dans le dico : sursoir, boutant, huant, cheviller, aiguiller, vaniller, spoiler, shooter, sachant, rassérénant

Conception du site :

nüweb - sites écologiques