• Dico
  • Rimes
  • Textes
  • Phrases
  • Profils
  • Tout
×
Recherche avancée
?
+
×

Rercherchez aussi dans :

  • Anagrammes
  • Terminaison

Vous êtes complètement perdu(e) sur ce site ? Lisez ceci.

🏠 > texteBook > Textes de Leconte de Lisle >
Textes hors-recueil
1. La vérandah

Texte daté de 1872
Appréciez la structure : les deux premiers vers de chaque strophe sont répétés en fin de strophe.

La vérandah

Au tintement de l'eau dans les porphyres1 roux

Les rosiers de l'Iran mêlent leurs frais murmures,

Et les ramiers rêveurs leurs roucoulements doux.

Tandis que l'oiseau grêle et le frelon jaloux,

Sifflant et bourdonnant, mordent les figues mûres,

Les rosiers de l'Iran mêlent leurs frais murmures

Au tintement de l'eau dans les porphyres roux.

Sous les treillis d'argent de la vérandah close,

Dans l'air tiède, embaumé de l'odeur des jasmins,

Où la splendeur du jour darde une flèche rose,

La Persane royale, immobile, repose,

Derrière son col brun croisant ses belles mains,

Dans l'air tiède, embaumé de l'odeur des jasmins,

Sous les treillis d'argent de la vérandah close.

Jusqu'aux lèvres que l'ambre arrondi baise encor,

Du cristal d'où s'échappe une vapeur subtile

Qui monte en tourbillons légers et prend l'essor,

Sur les coussins de soie écarlate, aux fleurs d'or,

La branche du hûka rôde comme un reptile

Du cristal d'où s'échappe une vapeur subtile

Jusqu'aux lèvres que l'ambre arrondi baise encor.

Deux rayons noirs, chargés d'une muette ivresse,

Sortent de ses longs yeux entr'ouverts à demi ;

Un songe l'enveloppe, un souffle la caresse ;

Et parce que l'effluve invincible l'oppresse,

Parce que son beau sein qui se gonfle a frémi,

Sortent de ses longs yeux entr'ouverts à demi

Deux rayons noirs, chargés d'une muette ivresse.

Et l'eau vive s'endort dans les porphyres roux,

Les rosiers de l'Iran ont cessé leurs murmures,

Et les ramiers rêveurs leurs roucoulements doux.

Tout se tait. L'oiseau grêle et le frelon jaloux

Ne se querellent plus autour des figues mûres.

Les rosiers de l'Iran ont cessé leurs murmures,

Et l'eau vive s'endort dans les porphyres roux.

Rajouter un lien

vers un autre texte texteBook
vers une page web
vers un mot du dico
Mini description : (explique la présence de ce lien sur ce texte)

Commentaires

silverfox199
Posté par
le 25/02/2011
Wow, un voyage aux confins de l'Iran
Ce regard sur la Perse est impressionnant
De volupté, de désir aux couleurs safran
Doux baisers aux senteurs subtiles, envoûtant

Ghjslain
Ajouter un commentaire
Retrouvez eXionnaire
sur Facebook

Quoi de beau
sur texteBook ?

rafi_sionado a sélectionné le texte Amour divin.Il y a 1 mois
rafi_sionado a commenté le texte Funérailles pour une vache morte.Il y a 1 mois
rafi_sionado a publié le texte Funérailles pour une vache morte.Il y a 1 mois
rafi_sionado a rimé sur Labo.Il y a 1 mois
addictionnaire a rassemblé des citations pour Les cerfs-volants.Il y a 3 mois
noémie a répondu au sujet L'organisation des rimes.Il y a 3 mois
TexTaz a lancé le sujet Textes récemment sélectionnés.Il y a 9 mois
voir toute l'activité

Et sur le reste du site …

Guetapens a joué la partie #1997.Il y a 18 heures
Guetapens a publié la partie A10 7et8Joker 19022020 18H.Il y a 1 semaine
Bienvenue shiznogoud !Il y a 1 semaine
Doggie déteste le mot VACILLER.Il y a 1 semaine
Swebble a commenté le mot SALADINE.Il y a 1 mois
rafi_sionado aime le mot CAPILLOTRACTÉ.Il y a 1 mois
?

Conception du site :

nüweb - sites écologiques